Avec Jolly Psykrine, speakerine de la psyché, Marion Lachaise trouve pour la première fois le moyen de réunir matières et supports qui animent sa curiosité et ses expériences plastiques : costumes et décors, collages et sculptures, écrans et installations, actualité et fantasmes. Le choix de l’autoportrait permet l’implication directe, par le corps, dans ces processus préliminaires d’invention d’un style. Il en parfait l’appropriation.
Jolly Psykrine entreprend la mise en scène d’une image et d’une parole destinées à tous et à personne, résultat d’une situation de communication biaisée par ses codes. À partir du constat de l’identité indéfinissable de ce personnage connu de tous, l’artiste se demande comment l’on peut inventer son histoire, lui donner un lieu, des vêtements, une sexualité, une pensée.
Ce travail est l’occasion d’élaborer des outils d’interrogation et de représentation de la personnalité sociale dont Marion Lachaise continue de se servir.

l'histoire de Jolly Psykrine from marion lachaise on Vimeo.

jolly psykrine / vidéo monobande / son / 15'14 / 1994-2006 / extrait
boîte rose / sculpture bois et peinture 80x60x160cm / 1996
aides maritales / installation / branches - papier mâché / dimension variable / 1998
jolly psykrine souhaite une bonne année / 1997

boîte rose / sculpture 60x80x60cm / 1996

exposition jolly psykrine galerie le triangle Bordeaux / 1998

aides maritales / installation / galerie le triangle Bordeaux

aides maritales / installation / galerie le triangle Bordeaux

JP souhaite une bonne année / tirage cibachrome / 35x35cm / 1997

carte postale / Ed. club du capitaine pip / 10,5x15cm / 1997