Entresort

Ce texte est ce qui reste et ce qui résiste d’un dialogue avec tous les « acteurs » de la fabrique du jugement après le moment fatal du crime. Dix ans d’allers-retours entre le monde extérieur, le tribunal et la prison, imposent d’écrire ce qui revient, des paroles, des images, des corps. Écrire l’histoire de ces êtres n’est pas seulement suivre leur parcours, accepter d’en être témoin, c’est saisir à travers un travail plastique, tant sculptural que visuel tout ce que ces êtres manifestent de leur intériorité, de leur perception, de leur émotion.