L’Œil de Clairvaux est un livre en réalité augmentée sur la prison de Clairvaux qui prend la forme d’une installation vidéo quand vous le manipulez et l’activez.

Préface de Christiane Taubira, ex-ministre de la Justice.
Textes de Philippe Artières, historien, Sonya Faure, journaliste à Libération, Jean-François Leroux-Dhuys, Président de l'association Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux, Denis Salas, juriste, essayiste, Olivier Marbœuf, auteur, critique, performeur et commissaire d'exposition.
Design interactif Julie Stephen Chheng

Téléchargement de l'application gratuite L’Œil de Clairvaux (80M) sur apple store et google play.

"Ces portraits qui ont l’air de flotter, de claquer au vent, prolongent les images papiers de l’objet-livre. A-t-on dit à quel point le concept de réalité augmentée était paradoxal pour dire la prison ? Ironique, pour montrer une réalité aussi restreinte que celle de l’enfermement ? Avec ses portraits vidéos qui sautent du livre à nos écrans de téléphone, Marion Lachaise et les détenus de Clairvaux creusent des tunnels, tressent des draps en guise de cordes, affrètent des hélicoptères pour que la parole des reclus arrive jusqu’à nous." Sonya Faure in L’Œil de Clairvaux




A la fin de l'année 2010, j'ai eu l'opportunité exceptionnelle de réaliser les portraits vidéo de personnes détenues à la Maison centrale de Clairvaux dans l'Aube. J'ai voulu saisir l’humanité des hommes. En arrivant à Clairvaux, j'ai été impressionnée par le site. Il contient à lui seul la réalité de l'enfermement et la mémoire pénitentiaire. Il y a deux prisons à Clairvaux : la Maison centrale, prison pour des détenus condamnés à de longues peines et le Grand cloitre, prison archaïque fermée dans les années 70.


Vue aérienne de Clairvaux

Le livre-objet

Sa taille est de 16x32cm fermé et de 16x64cm ouvert. L'impression est en quadrichromie.
Le livre a la particularité de s’ouvrir par le milieu de sorte à ce que l’on puisse tourner les pages comme on ouvre des portes.
La composition des pages en quatre volets (une image centrale qui s’ouvre et deux images latérales) permet des lectures multiples selon les pages que l'on positionne face à face.
Les photographies tracent un parcours de l’entrée du bâtiment vers les détails griffés sur les murs des cages à poules. La progression dans le bâtiment est ponctuée par les emblématiques œilletons de surveillance qui tracent une trajectoire scopique.
La dramaturgie des contenus numériques évolue selon les différentes combinatoires d’images. Cette double narration croisée entre une écriture numérique et des photographies imprimées, offre au lecteur des associations uniques.

La réalité augmentée grâce à l'application "L’Œil de Clairvaux"
Vous êtes invités à télécharger l'application gratuite "L’Œil de Clairvaux" sur l’apple store et google play.

La réalité augmentée consiste à faire apparaître dans le livre les «antiportraits» vidéo issus du film "Antiportraits Clairvaux". En visant les images avec votre terminal portatif (smartphone, tablette), vous ferrez apparaitre les portraits et paroles des hommes incarcérés. Vous pouvez découvrir un ensemble d’une vingtaine de vidéo disséminées dans les pages.
A la fin du corpus photographique, vous pouvez voir le court-métrage "Antiportraits Clairvaux" dans sa totalité (15mn36).
Une pépite musicale vous attend : "D'une prison" de Reynaldo Hahn, interprétée par Tino Rossi sur un poème de Verlaine.

Avec le soutien
du ministère de la Culture et de la Communication - Secrétariat général, Département de l’Éducation et du Développement artistiques et culturels / Direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne
de la Direction de l’administration pénitentiaire - ministère de la Justice
de l’association
L’Îlot.

Mécènes
Antoine Bing, Jean Celier, Gilles Chavassieux, Agnès Comar, Bernadette Menichi, Caroline Smulders, Philippe Zoummeroff.

Contributeurs à travers le site de financement participatif Kickstarter

Mr l'abbé Vladimir Gaudrat, Grégory Lachaise;

Eric Binnert, Philippe Cayssials, Pierre Delattre, Arthur Dethomas, Christophe Gévaudan, Alexis Jenni, Alain Juranville, Charles de Raymond, Marie Silkeberg, Anne Warin;

Gaelle Assier, Martine Bouchier, Cyrille Canetti, Sylvie Champion, François-Louis Coste, Virginie Corolleur, Alain Cugno, Monsieur Delmas, Pascale Frenoy, Shintaro Fuji, Monsieur Gallon, Asma Hidouci, Nicole Lachaise, Nathalie Lagneau, Rob Lancefield, Emmanuelle Le Dean, Nathalie Marsan, Sandrine Maljean-Dubois, Marie-Jeanne Mieusset, Roger Salloch, Nathalie Vallet-Papatheodorou;

Nouraz Alami et Magdeleine Andricopoulos, Jean-Marie Albet, Stephane Albert, Aurélien Bambagioni, W.C Beck, Claire Berget, Nedjma Bouakra, Eric Bourboulon, Laurent Bramardi, Francis et Liliane Champion, Jean-Louis Chapuis, Ana De Orbegoso, Adrien Faucheux, Christian Germain, Indigne Guido, Céline German, Monique Grandjean, Françoise Klein, Nicole Lesage de la Haye, Monsieur Levesque, Jacqueline Loehr, Arnaud Maurer, Claire Menichi, Pascal Monteil et Benoit Ginisty, Brieuc Olliver, l'EESI-école d'art à Poitiers et Angoulême, l'EESI, Claire Rénier, Anne Roumet, Craig Ryder, Nathalie Sarthou-Lajus, Monsieur Vilmer, Zebastien Zaegel;

Monsieur Grassi, Hélène Cœur, Catherine Herzberg.