Marion Lachaise explore l’environnement judiciaire et carcéral. Elle crée des personnages vidéo à partir de ses rencontres avec des femmes et des hommes détenu.es et avec des professionnell.es de la justice. Elle travaille la dimension plastique du visage en lien avec la parole. Ses personnages sont mis en scène dans des installations qui fonctionnent comme des “machines à voir” et où le spectateur est placé au centre de l’écoute et du regard. L’enjeu est d’inscrire les personnages dans une autre dimension, tragique et fabuleuse, pour que leurs voix soient entendues.
Son dispositif de transfiguration des visages et de collecte de la parole est nommé "Antiportrait". La représentation de la figure humaine est sondée au delà de son image sociale dans un ajustage performatif de vidéos, de sculptures et de témoignages oraux. Ceux-ci sont centrés sur la perception que chacun de l'environnement d'où il s'exprime.
Elle prépare actuellement une installation à plusieurs personnages à partir du parcours pénal des femmes, du procès d'assises à la sortie de prison. Des projets éditoriaux accompagnent sa recherche.